Les 5 étapes à suivre pour faire votre deuil

Vous venez de perdre un être cher, votre vie est chamboulée et vous ignorez comment vous en sortir ? Découvrez les 5 étapes du deuil développées par la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross qui a consacré sa vie à accompagner des personnes en fin de vie et à comprendre les étapes importantes que peuvent traverser les proches des défunts. Nous espérons que ce texte pourra vous apporter vos réponses et vous aider dans votre processus de deuil. Vous ne savez pas ce qu’il faut faire lors d’un décès ? La maison Aubry pourra vous accompagner dans cette démarche difficile de votre vie et vous soutenir à chaque étape.

Première étape : le déni

Vous venez d’apprendre le décès d’un proche ? Cette nouvelle est un véritable moment difficile auquel nous ne sommes jamais vraiment préparés. Où en êtes-vous après cette annonce ? Vous passez tout d’abord par l’étape du déni, vous êtes sous le choc de cette information douloureuse et ne pouvez pas vous rendre compte de ce qui se passe. Vous vous retrouvez dans une phase où vous n’y croyez pas ou plutôt vous ne voulez surtout pas y croire. C’est tout à fait normal, vous faites face à un trop-plein d’émotions qui n’est pas évident à gérer et qui vous demandera du temps. Le déni symbolise le refus de croire que la personne que vous chérissez n’est plus parmi vous, c’est un mécanisme de défense qui s’enclenche pour vous protéger de la réalité trop difficile à voir et à entendre parfois. Cette étape peut être plus ou moins longue selon les personnes et la relation avec le défunt, la perte d’un être cher n’a rien de facile et il faut savoir laisser le temps au temps pour se reconstruire et accepter ce départ.

Vous venez de perdre un être cher ?
La Maison Aubry vous accompagne dans ce deuil en toute intimité.

Faire une demande de renseignement

Deuxième étape : la colère

La deuxième étape est tumultueuse, vous allez faire face à de nombreux questionnements et à des incompréhensions. Après le déni, la colère s’installe et vous vous demandez pourquoi cette situation vous tombe dessus. Vous vous sentez confronté à une véritable injustice et traversez des émotions intenses qui se mélangent dans votre esprit. Vous vous retrouvez face à des questions existentielles ; pourquoi cette personne est-elle partie ? Pourquoi je dois vivre avec cela ? Pourquoi cet événement m’arrive-t-il maintenant ? Cette perte vous paraît injuste cependant vous ne l’avez pas choisi. Cette phase de colère est variable, vous pouvez être énervé contre vous-même car vous vous sentez coupable de ce départ ou en vouloir à l’être disparu car vous avez le sentiment qu’il vous a abandonné. Il est également possible que vous ayez besoin de trouver un responsable à tout prix (un proche, un médecin etc.) cela dépendra des circonstances du décès mais aussi de ce que vous ressentez. Soyons honnête cette étape est douloureuse, vous risquez d’être confronté à différents sentiments : la culpabilité, la peine, la haine, l’incompréhension et l’injustice. Retenez que vous avez le droit d’être en colère mais nous vous conseillons de ne pas être trop dur avec vos proches ainsi qu’avec vous-même. Entourez-vous de personnes qui vous comprendront et vous soutiendront lors de cette étape douloureuse.

Troisième étape : le marchandage

La colère se tasse et laisse place à la phase de marchandage ou celle de la négociation. Votre frustration prend le dessus et vous tentez tant bien que mal d’installer des stratagèmes pour retrouver l’être perdu, vous ne souhaitez qu’une chose : retrouver cette personne coûte que coûte. Vous êtes en souffrance et essayez par tous les moyens de trouver des solutions pour ne plus être malheureux. À cette étape, la réalité est trop difficile à accepter, vous souhaitez ainsi vous construire la vôtre. Pourquoi ? Vous faites face à un sentiment d’impuissance qui vous submerge, vous n’avez aucun contrôle sur la situation et la subissez.

Quatrième étape : la dépression

Nous arrivons à la phase la plus triste et sans doute la plus difficile, celle de la dépression. Cette étape peut être plus ou moins longue selon les personnes mais ne prenez pas peur c’est un passage primordial pour pouvoir avancer. Vous faites face à la réalité, vous prenez conscience que la personne décédée ne reviendra plus. La tristesse prend toute la place dans votre quotidien, vous subissez une baisse d’énergie et n’avez plus envie de grand-chose. Retenez que lors de cette période de souffrance vous ne devez pas avoir honte de pleurer, d’être malheureux ce sont des sentiments tout à fait habituels. Vous venez de perdre un proche, le chagrin ne part pas en un claquement de doigts, alors soyez indulgent avec vous-même et laissez sortir vos émotions. Si vous pensez être incapable de surmonter cette étape, vous pourrez vous faire accompagner par un professionnel pour qu’il puisse vous aider à comprendre vos émotions et à accepter la perte d’un être cher. Si vous ne souhaitez pas vous tourner vers un professionnel, confiez-vous à quelqu’un avec qui vous vous sentez en sécurité. Ne vous renfermez pas sur vous-même, communiquez pour avancer et osez accepter de l’aide, ceci n’est pas une preuve de faiblesse. Vous êtes humain et demander de l’aide vous permettra d’avancer et de retrouver le sourire pour ne garder que les meilleurs souvenirs de votre proche disparu.

Cinquième étape : l’acceptation

Cette phase tant attendue arrive enfin, vous sortez la tête de l’eau et voyez le bout du tunnel. Vous avez retrouvé la force en vous pour avancer et accepter que l’être perdu à toujours sa place près de vous malgré son absence physique. Lors de cette nouvelle étape, vous êtes capable de prendre du recul, d’accepter la situation aussi douloureuse qu’elle soit, vous êtes prêt à avancer et vous reconstruire. Qu’est-ce que l’acceptation ? Ce n’est pas l’oubli de la personne disparue, non, vous acceptez qu’elle ne soit plus à vos côtés mais ça ne signifie pas qu’elle ne compte plus ou que vous l’abandonnez. Il vous reste vos souvenirs et surtout la chance d’avoir connu et vécu auprès de cette personne. Tout n’est pas une fin en soi, c’est un nouveau chapitre. Après la pluie, de forts orages il y a le beau temps, les nouveaux jours vous attendent.

Vous venez de perdre un être cher et souhaitez vous rendre à ses funérailles pour lui rendre un dernier hommage ? La Maison Aubry est présente pour vous accompagner durant cette épreuve difficile et souhaite vous apporter tous ses précieux conseils. Vous êtes à la recherche de recommandations pour ne pas pleurer à un enterrement ? Consultez notre article, qui nous l’espérons pourra vous aider dans cette étape de votre vie.

La Maison Aubry vous accompagne

  • Le deuil, un état fort et douloureux, on aimerait ne jamais s’y confronter ni l’entendre cependant, lorsqu’il apparaît il faut y faire face. Perdre un proche n’a rien d’évident et chaque être humain peut réagir d’une manière différente, il n’y a pas de règles prédéfinies mais les étapes présentées au-dessus pourront vous aider dans votre épreuve de deuil.
  • L’acceptation de la disparition d’un être cher nécessite du temps, c’est un long parcours parfois semé d’embûches qu’il faut traverser à son rythme. Nous vous conseillons d’être à l’écoute de vos sentiments et surtout de prendre votre temps. Cela ne servira à rien de vous précipiter, prenez le temps de comprendre vos émotions pour les apaiser. Le maître mot est la communication, si vous souhaitez faire face à cette étape difficile entourez-vous de personnes qui seront prêtes à vous épauler sans jugement et en toute bienveillance.
  • La maison Aubry est pleinement consciente de la douleur que vous êtes en train de traverser et souhaite vous aider dans votre chagrin, elle se chargera des différentes démarches pour vous soulager et vous permettre d’avancer. Nos maîtres mots sous l’écoute, la bienveillance, l’empathie et nous mettons au cœur de notre métier l’humain : nous travaillons pour vous, pour vous aider, pour vous reconstruire après la perte d’un être cher.
 Ces articles vont aussi vous aider 
Partager sur vos réseaux
Commentez cet article

Commentaires récents